Accès au contenu principal

Article de John O’Connor à la recherche de ses sœurs, publié dans le journal Irish American, le 18 février 1871.

ROSCOMMON.

« Les gens du pays de Roscommon sont particulièrement invités à porter attention à ce qui suit : - En 1847 ou 1848, Patrick O'Connor et sa femme Mary (nom de jeune fille inconnu), ainsi que leur fils John, alors âgé d'environ quatre ans, ont immigré au Canada, trouvant domicile près de Niagara. Patrick y a trouvé un emploi et a économisé ce qu'il pouvait afin de pouvoir envoyer de l'argent à ses deux filles, laissées chez son frère en Irlande. Leur oncle était probablement nommé William O'Connor. L'argent qu'il voulait leur envoyer et qui était destiné à les faire venir au Canada a pourtant scellé le destin de Patrick et Mary. Ils ont été cruellement assassinés par une brute qui voulait voler l'argent. Leur seul garçon, par la Providence, a réussi à échapper miraculeusement au destin de ses parents. Le jeune enfant, maintenant devenu adulte, habite cette ville et souhaite ardemment obtenir de l'information au sujet de ses sœurs, qui répondent aux noms chrétiens de Margaret et de Bridget, ou d'Elizabeth, afin qu'il puisse les recontacter. Patrick, le père, a vécu sur le grand domaine terrien du Major Mahon. Toute information pertinente peut être communiquée aux soins de E.P. McDermott, No. 368, 3e avenue, New York.

Journaux de Roscommon, prière de publier. 812 »

Article de John O���Connor �� la recherche de ses s��urs, publi�� dans le journal Irish American, le 18 f��vrier 1871